Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pensée radicale

Pensée radicale

Une pensée radicale est une pensée allant jusqu'aux racines des problèmes afin de résoudre ceux-ci


LE PIÈGE DAECH – PIERRE-JEAN LUIZARD

Publié par A. Paris sur 4 Décembre 2015, 16:27pm

Catégories : #Actualités

LE PIÈGE DAECH – PIERRE-JEAN LUIZARD

Sommes-nous tombés dans un « piège » tendu par Daech en l'attaquant aux côtés de forces politiques anti-sunnites – Bachar Al-Assad, l’Etat irakien chiite, l’Iran, etc. –, d’une part, et en déclarant l’état d’urgence et l’union nationale, forces susceptibles en raison des représentations nationalistes-racistes et des actions répressives anti-musulmanes qu’elles charrient, d’autre part ? Et si Daesh, une fois bloqué dans son expansion territoriale, avait adoptée une politique de « fuite en avant » en commettant et en médiatisant des exactions particulièrement sensibles en Occident (esclavage, exécutions sommaires, attentats, épuration des minorités, etc.), et dès lors en provoquant l’Occident en l’incitant à une « guerre totale », une « guerre des civilisations » entre front anti-sunnite et front sunnite (Daech) ? Sans être complètement en accord avec l’argumentation de l’historien Pierre-Jean Luizard dans son ouvrage Le piège Daesh. L’Etat islamique ou le retour de l’histoire (La Découverte, 2015), force est de constater que l’intervention militaire occidentale, sans solution politique (autre qu’une restauration des souverainetés chiites de Damas et de Baghdad, intolérable pour des populations sunnites discriminées depuis quelques années, et ce après avoir été au pouvoir en Irak jusqu’en 2003) et pour des raisons indifférentes au sort des populations sunnites (lesquelles, peut affirmer Daesh, ont été massacrées dans l’indifférence occidentale depuis plusieurs années par des forces non-sunnites), renforce sans doute l’adhésion (résignée) des populations arabes sunnites de Syrie et d’Irak au « Califat islamique », tandis qu’elle alimente du côté de chez Daesh une rhétorique anti-impérialiste et du côté occidental un discours et une politique nationaliste-raciste sécuritaire (avec ses perquisitions, ses contrôles et ses assignations à résidence tendanciellement racistes-islamophobes), lesquels ne peuvent qu’inciter davantage de Français au « djihad » sunnite de Daech (y compris à de nouveaux attentats). Notre politique actuelle d'union nationale, d'état d'urgence et d'intervention militaire sans solution politique, autrement dit, est non seulement une grave atteinte aux libertés démocratiques et une suspension des droits instrumentalisée contre des militants politiques, mais également une politique aux effets géopolitiques catastrophiques puisqu'elle renforce Daech en termes d'adhésion des arabes sunnites de Syrie et d'Irak et en termes de recrues djiahdistes en Occident. L’union nationale, l’état d’urgence et l’intervention militaire sans solution politique sont autant de politiques tombées dans un piège, celui de Daech, et dont il s’agit de sortir au plus vite. 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents