Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pensée radicale

Pensée radicale

Une pensée radicale est une pensée allant jusqu'aux racines des problèmes afin de résoudre ceux-ci


RÉFLEXIONS SUR LES ATTENTATS DE PARIS – V. CAMPAGNE

Publié par V. Campagne sur 14 Novembre 2015, 19:08pm

Catégories : #Actualités

Aujourd'hui, des gens se sont réveillés sans frère, sans fille, sans ami, sans cousine, sans famille. Des milliers de personnes dont vous faites peut-être partie ou dont vous auriez pu faire partie. Je vous donne toute la peine de mon cœur qui ne sera jamais assez grande.

Pourquoi sont-ils morts? Parce que des gens écervelés et sans cœur les auront lâchement tués. Des gens dont l'existence est tellement vide qu'ils commettent des horreurs au nom d'une illusion. Une idéologie totalitaire qui instrumentalise la religion pour la gorger de haine. Ces gens font honte à tous les croyants sains de cette religion. Ils me dégoûtent.

Notre système produit de plus en plus d'exclus qui se tournent vers des "solutions simplistes" qui consistent à détourner leur frustration existentielle vers une haine aveugle, au nom d'une "cause". Ce sont des individus sans identité que l'on intègre dans un groupe en tant que potentiels sauveurs, héros, avec le miroitement du paradis. Impuissants toute leur vie face à leur déroute dans la société, on leur tend le pouvoir de vie et de mort, ils se sentent puissants. Leur vie est sans but, et des personnes mal intentionnées les "récupèrent" à la pelle, en leur vantant cette cause. Bien qu'elle soit pourrie, elle offre autre chose et ils s'y jettent.


Pourquoi exclus? Parce qu'il y a de moins en moins de travail et que la logique de ce système rend les hommes sans travail inutiles, dévalorisés au yeux du monde, devant lutter pour survivre.

Tous les jours, le sang d'innocents coule dans le monde. Mais nous ne sommes pas touchés, c'est loin. Jeudi, l'état islamique a fait deux attentats au Liban, le lendemain c'était Paris. En Syrie, c'est tous les jours. Mais c'est loin, et ça dure depuis 4 ans, on a oublié, ou bien on a pris l'habitude. Imaginez la nuit de ce 13 novembre tous les jours.


Faisons notre deuil, c'est important. Mais après nous ne devons pas continuer à vivre de la même manière, dans la mécanique d'un système qui nous dépasse et qui produit inévitablement des rejetons barbares. Dans un monde dicté par le capitalisme, vaste machine qui broie de l'être humain à la chaîne. L'autre jour j'ai lu que "l'on ne pouvait pas garantir que les stations essences françaises ne contiennent pas du pétrole issue de l'état islamique". Donc en faisant son plein, on paie les kalash qui tirent à Paris.


Répondre par la haine serait donner plus d'importance et de pouvoir à ces gens. Lever un extrême opposé au premier ne fera que le renforcer.

Il faudrait remettre cette société capitaliste en cause aussi, plutôt que de se dire qu'il y a des connards, qu'il y en a toujours eu et que c'est comme ça. Vous me direz que c'est bien beau de prôner le changement mais que ça ne changera rien. Je trouve ça très cynique d'être conscient du problème et de dire ça. Le système est l'ensemble que nous formons tous. Si chaque point de cet ensemble est résigné, alors oui, rien ne changera.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents