Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pensée radicale

Pensée radicale

Une pensée radicale est une pensée allant jusqu'aux racines des problèmes afin de résoudre ceux-ci


LE TERRORISME D'ÉTAT EN FRANCE

Publié le 29 Novembre 2015, 10:25am

Catégories : #Actualités

LE TERRORISME D'ÉTAT EN FRANCE

L’état d’urgence a été décrété. N’importe quel militant critique peut désormais être incarcéré arbitrairement et de manière légale. Les mouvements contestataires étant une « menace sécuritaire » et ayant une attitude « anti-patriotique », ils doivent être suspendus, comme l’a implicitement déclaré Valls au sujet des manifestations anti-Cop 21. La liberté d’expression critique est menacée, avec l’expansion d’un État d’urgence, d’un État militaro-policier liberticide (et pas seulement pour des milliers d'islamistes, lesquels doivent effectivement être contrés, mais d'une autre manière), d'un Etat de non-droit, lequel favorise inéluctablement une nouvelle poussée de l’extrême-droite et une militarisation de l’État et de notre société. Le champ des possibles, notre avenir, est en train d’être fermé, alors même qu’il faudrait rouvrir de manière urgente celui-ci, pour éviter d’être entrainés dans une dynamique capitaliste de destruction de toute société, de toute humanité, de toute vie sur Terre. Sortir du capitalisme, ou barbarie islamiste et militaro-fasciste et environnementale.

Post-Scriptum : (MAJ 29/11)

Les manifestations anti-Cop 21 sont désormais officiellement interdites, alors même qu'un événement aussi "vulnérable" que des grands marchés de Noël (des Champs Elysées et de La Défense, en l'occurrence) difficilement sécurisables sont maintenus (pour des raisons éminemment capitalistes, évidemment). L'événement sur Paris 7 intitulé "Même pas Cop", simples conférences-débats dans des amphithéâtres, devait être annulé, mais nous sommes passés au "rapport de force", d'où l'importance de lutter et de ne rien lâcher. La critique est désormais interdite, au nom de l'état d'urgence, et alors que l'on s'achemine vers une forme de "terrorisme" (puisqu'on fait peur et qu'on l'érige en mode de gouvernement) d'Etat. Et nombreux sont pourtant ceux qui, drapeau français en profil Facebook, nous vomissent un discours sécuritaire, nationaliste, anti-démocratique (voir également ici), lequel rappelle fortement celui du gouvernement allemand suite aux attentats de Février 1933, ou celui du gouvernement proto-fasciste des années de plomb italiennes... La chasse national-fasciste au Musulman (autre figure racialisée-essentialisée, après celle du Juif) commence, tandis que l'état d'urgence fait des ravages, y compris médiatico-psychologiques, et qu'il empêche toute contestation (notamment au travers d'arrestations, de perquisitions et compagnie). La Ligue des droits de l'homme, même elle, critique l'état d'urgence... et même Le Monde en parle ! Amnesty International, aussi... Perquisitions musclées (Rennes, Lyon, etc.) depuis quelques jours.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents