Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pensée radicale

Pensée radicale

Une pensée radicale est une pensée allant jusqu'aux racines des problèmes afin de résoudre ceux-ci


FOOT MANIA. CRITIQUE D’UN PHÉNOMÈNE TOTALITAIRE – FABIER OLLIER

Publié par A. Campagne sur 29 Juin 2015, 09:01am

Catégories : #Société

FOOT MANIA. CRITIQUE D’UN PHÉNOMÈNE TOTALITAIRE – FABIER OLLIER

Une bonne introduction aux critiques radicales du football comme "shit du peuple" (Ollier). Le football n'est, en effet, qu'une guerre moderne entre deux armées de mercenaires dopés, qu'une soumission inconditionnelle des athlètes au "principe de rendement" (Marcuse) et des supporters au "spectacle" (Debord), qu'une activité intrinsèquement capitaliste comme compétition des travailleurs-marchandises.

A. Campagne.

« Admettons tout de même que l’opium est une drogue finalement trop distinguée, trop raffinée, pour correspondre au contenu de cette religion mondialisée aussi peu transcendante » (p. 23).

« Pour Arsène Wenger, […] l’évolution du football est effectivement de plus en plus impitoyable : "En 1966, on avait 6 secondes pour contrôle un ballon. Maintenant, on a une seconde, sinon on est mort" » (p. 59).

« Le citius, altius, fortius, de l’adulé Coubertin […] La devise pure et simple du darwinisme social […]. Or, cela n’est rendu possible qu’à partir de moment où l’autre (intrapsychique et extrapsychique) n’est plus contradictoire – en relation d’extériorité dialectique, en devenir – mais contraire – en figure d’exclusion, sans mouvement – séparé et parasité tant il est réduit à une « somme algébrique », à un ensemble de différences quantitatives (force, vitesse, puissance, volume d’oxygène, stress, peur, motivation, maîtrise technique évaluable, records, etc.) » (p. 82).

« ZZ est le symbole du capitalisme triomphant : arriviste, adapté, performant, rentable. Il se comporte envers lui-même, envers son corps, comme un véritable chef d’entreprise selon une logique parfaitement schizophrénique de séparation de son intégrité : il vend les produits et sous-produits de son usine (regard, jambes, voix, gestes techniques, etc.) à d’autres entreprises » (pp. 103-104).

« Le hooligan est la concrétisation du supporter, de tout ce qu’il porte en lui de nécrophilie latente » (p. 114).

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents