Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pensée radicale

Pensée radicale

Une pensée radicale est une pensée allant jusqu'aux racines des problèmes afin de résoudre ceux-ci


LES OGM

Publié par A. Campagne sur 14 Février 2014, 15:26pm

Catégories : #Science-Technologie, #Écologie-Agriculture

Les effets sur la santé d’un maïs génétiquement modifié résistant au Roundup, cultivé avec ou sans Roundup, et du Roundup seul, ont été étudié pendant 2 ans chez des rats. Dans la population femelle, tous les groupes traités meurent 2-3 fois plus que les groupes contrôles, et meurent plus rapidement. Cette différence était visible dans 3 groupes mâles nourris aux OGM. Tous les résultats étaient dépendants des hormones et du sexe, et les profils pathologiques étaient comparables. Les femelles ont développé de volumineuses tumeurs mammaires, presque toujours plus fréquemment que les groupes contrôles et plus précocement. L’hypophyse était le deuxième organe le plus touché. L’équilibre hormonal (hormones sexuelles) était modifié par les OGM et les traitements au Roundup. Chez les mâles traités, l’atteinte hépatique et la nécrose hépatique étaient 2.5 à 5.5 fois plus importantes. Cette pathologie a été confirmée par microscope électronique et à transmission. Des atteintes marquées et sévères du rein étaient généralement 1.3 à 2.3 plus importantes chez les cas. Les mâles présentaient des tumeurs palpables, 4 fois plus volumineuses que les cas contrôles, qui apparaissaient jusqu’à 600 jours plutôt. L’analyse des données biochimiques a confirmé des atteintes du rein, pour tous les traitements et les deux sexes. 76% des paramètres altérés étaient en rapport avec une atteinte du rein. Ces résultats peuvent être expliqués par les effets non linéaires de perturbation endocrinienne du Round-Up, mais aussi par la sur-expression du gène modifié des OGM, et ses conséquences métaboliques.

Résumé de l'étude du Professeur Séralini

LES OGM

OGM, vers une alerte mondiale ?

Un résumé de l'étude de Séralini et sa défense par Jean-Pierre Berlan, ancien directeur à l'INRA

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents